Émélie Provost

Détentrice d’un baccalauréat en études littéraires (concentration création littéraire et médiatique) et d’un diplôme d’études spécialisées en enseignement collégial de l’Université Laval, Émélie Provost jongle quelques années entre l’enseignement de la littérature, la correction des épreuves uniformes de français, le tutorat et ses cours de maîtrise en création littéraire avant de se tourner vers un travail de bureau dans une institution d’enseignement. Née en 1986 à Saint-Charles-Borromée, elle gagne à deux reprises le Grand Prix littéraire René-Martin dans le cadre du Concours littéraire de Lanaudière et publie en 2017 le poème Regard oblique sur l’ennui dans la revue littéraire québécoise Mœbius et un poème sans titre dans le premier numéro de la revue de poésie contemporaine en ligne Pøst-. Son quotidien banlieusard est au cœur de son inspiration poétique. L’absurdité du monde, l’ennui, l’univers domestique, la révolte, l’enfance et l’étrange sont quelques-uns de ses thèmes de prédilection, qu’elle s’amuse parfois à traiter avec humour.