Aller au contenu

ISBN-13 :978-2-924936-44-3

14.99$26.95$

Chih-Ying Lay

La libellule rouge

Publié lorsque l’auteur n’avait que 27 ans, ce recueil de nouvelles évoque la nostalgie d’une génération de voir leur jeunesse se dissiper. Qu’il s’agisse d’un jeune étudiant en médecine qui dissèque le corps de son amoureux, d’un chauffeur d’autobus tombé en amour avec la voix d’une jeune fille, d’un jeune qui vit en symbiose avec le cancer de sa mère, ou d’un autre qui assiste impuissant aux préjugés de sa propre famille devant le désir de bonheur du grand-père, les personnages de Chih-Ying ont l’air de quelques passagers clandestins. Hantés par l’aspiration secrète de s’évader, ils restent sur place et essaient de tenir bon jusqu’au moment où ils n’en peuvent plus. C’est une jeunesse comblée par une sorte de beauté impossible à atteindre, et qui contribue encore plus à leur chagrin. Plus que tout, ils vivent le désarroi d’un amour voué dès le début à l’échec. 
Les dix nouvelles de la collection La libellule rouge offre des moments d’une rare puissance émotionnelle. Racontées de la perspective d’un jeune scientifique gay sur l’histoire sociale et culturelle de Taïwan, ces récits troublants représentent un véritable aperçu de la condition humaine.

Né à Taipei, Chih-Ying Lay est arrivé au Québec en 2008 pour faire son doctorat en microbiologie à l’Université McGill. Sa collection Le passager clandestin a été publiée à Taïwan en 2008. Couronnées des plus grands prix littéraires, ses nouvelles ont été incluses dans des anthologies concernant les auteurs de sa génération, celle des années quatre-vingt. Il vit présentement à Montréal où il travaille comme chercheur, il écrit des essais de voyage et des chroniques de livres pour des revues littéraires.  En 2016 il a publié à Taïwan le roman La vie comique des perdants.

Ce que la presse en dit