Parution : septembre 2021, 100 pages

ISBN-13 :978-2-924936-17-7

10.95$17.95$

Maryse Poirier

Les bêtes vivront désormais plus longtemps que nous

Les bêtes vivront désormais plus longtemps que nous dévoile l’univers quotidien de deux amantes, Fauve et Elsa, et de leur fille, Clara. Lorsque les mots ne suffisent plus pour retenir entre elles les fragments d’une affection quotidienne, la nature se mue en un personnage qui incarne cette relation se déployant entre grâce et chute, entre paroles et silences. Les accompagnent des bêtes, des arbres, des oiseaux – phares essentiels cherchant à prémunir les protagonistes d’une disparition : celle de la succession des jours en lumière.

Dans une langue ciselée à la pointe d’un diamant, Maryse Poirier explore les soubresauts d’un amour menacé par la distance que le temps peut creuser entre ceux qui s’aiment. Peu à peu, la joie partagée laisse place  à des calculs  aussi complexes qu’éprouvants. Que peut-on opposer à la chute inévitable de l’être aimé?  

Effacer

Lorsqu’elle ne sait pas nommer les choses qui comptent, Maryse Poirier triture les mots pour donner corps aux visages du réel qui lui échappent si souvent. C’est ainsi qu’a émergé son premier recueil de poèmes paru en 2016 aux Écrits des Forges, Le vent rêve la nuit. Ayant pour port d’attache la ville de Québec, où elle enseigne la littérature, sa voix poétique s’incarne grâce aux paysages maritimes que son regard traverse depuis toute petite. 

© Pascal Huot

Ce que la presse en dit

« Dans son plus récent recueil, Maryse Poirier aborde avec pureté et pudeur l’amour, le quotidien et la parentalité au féminin. Le récit s’attarde parallèlement aux thèmes du mal-être profond et de la vulnérabilité. », François Cattapan, Métro L’appel, 2021